Ateliers

comedie

Commedia dell’arte, techniques d’improvisation

* septembre 1999, théàtre La Seizième, Vancouver
* mars 2001, théàtre Cri, Jonquière
* août 2002, MAI, Montreal
* septembre 2003, théàtre Prospero, Montreal
* avril 2004, théàtre Prospero, Montreal
* janvier 2005, théàtre Prospero, Montreal

Principes de l’improvisation comique et fondements des masques classiques avec Cristina Iovita, metteur en scène et directrice artistique du Théàtre de l’Utopie.

L’improvisation hautement contrôlée

* Imitation des animaux : pour comprendre le côté animal de l’humanité

* Imitation des métiers : pour comprendre l’influence d’une occupation constante (manuelle ou spirituelle) sur les individus  qui l’exercent.

* Imitation des fous et des infirmes : pour comprendre le revers de la médaille voire l’imperfection de l’humanité.

Tout est lié dans la réalité, voire imbriqué, les idées, les choses matérielles, les rêves et même la mort, comme dans les canevas que nous jouons sur scène. L’acteur doit lier acte et parole, musique et bruit, ombre et lumière dans son action scénique, en bon équilibre, comme un tisserand ferait d’un tissu issu de ses mains.

L’acteur doit jouer avec son public et non pas seulement pour celui-ci. Il doit lui procurer du plaisir en même temps que des connaissances et ne jamais le sous-estimer.

Ce sont là des extraits d’un théoricien du mouvement du 18ème siècle ; ils vous donneront peut-être le goût de suivre et d’approfondir la théorie même, comme je l’ai fait après l’avoir lue. Il est évident que la Commedia était plus qu ‘un ensemble de techniques de jeu, que c’était un mode de vie et de pensée dont la richesse nous peut assouvir jusqu’à nos jours. Il est évident aussi qu’en tant que code du métier que nous exercons, il n’y en a pas de plus honorable que celui-ci – on l’oublie un peu ces jours-ci, sous la pression de la technologie et des sciences appliquées qui font le miroir du monde contemporain. Pourtant, lorsque je suis en train de mendier de l’argent pour faire un spectacle, ce vieux “catéchisme” me soulage dans mon humiliation, à force d’être bien pensé et bien mis en page et je sais que mon honneur reste intact tant que je suis ces règles et préceptes. Le plus intéressant c’est qu’on doit au cinéma, art contemporain par excellence, l’apologie de cette approche philosophique et morale du théâtre. Un Jean Renoir, un Marcel Carné, un Fellini et un Scola nous ont beaucoup plus encouragés dans nos efforts de recréer le système de la Commedia que nos propres autorit&eacutes (celles du théâtre proprement dit).

En guise d’épilogue, voici une filmographie qui ira appuyer ce que je viens de vous confier là-dessus ;

* Le Carrosse d’or
Jean Renoir

* Les enfants du paradis
Marcel Carné

* Les voyages du Capitaine Fracasse
Ettore Scola

* La voce della luna
Federico Fellini

* Molière
Ariane Mnouchkine

Pour une bibliographie, je me limiterai à un seul livre, celui de Pierre Duchartre intitulé ” La Comédie de l’Art” – c’est le meilleur parce qu’il contient les histoires des acteurs connus du phénomène original ainsi qu’un grand nombre de témoignages de leurs contemporains, ce qui fait que l’histoire du mouvement se peuple d’ombres vivantes, bien plus inspirantes que toutes les exégèses. Nous vivons une époque ou l’auteur est roi, redécouvrir la Commedia, c’est redécouvrir la mission créatrice de l’acteur ainsi que de réaliser une fois de plus que le théàtre n’est pas le texte écrit mais bien plus – la Création si l’on veut, un phénomène éclectique en somme au sein duquel l’acteur a certainement tout autant de responsabilité cognitive que les autres concepteurs. Il est peut-être temps qu’on s’en souvienne et qu’on retrouve cette mission.

Petit catéchisme de l’acteur de la Commedia dell’Arte
d’après Andréa Perruci, adaptation de Cristina Iovita

La scène représente le monde avant la création de l’être humain ; l’acteur représente l’être humain dans sa nature profonde, tel qu’il l’a été depuis sa création. Ergo, le spectacle est toujours une genèse que l’acteur officie devant les spectateurs à la fin unique de célébrer la Création même.

L’acteur de la Commedia doit se maintenir en bonne santé, d’humeur égale et en état de veille permanente pour mieux réussir à représenter la perfection de la Création. Il a le devoir précis de parcourir le monde les yeux grand ouverts, l’oreille toujours à l’écoute pour que le monde entre en lui et s’y reflète comme dans un miroir. Si son corps est toujours flexible (par les soins qu’il a le devoir de lui octroyer) il pourra prendre toutes les formes et ainsi incarner la réalité qui est fugace et changeante de par sa nature même.

L’acteur (de la Commedia) est maître de son corps comme un artisan est maître de ses outils, même ses défauts doivent lui servir à réaliser son métier. Le masque n’est pas sa double nature mais bien sa nature profonde ; en étudiant son masque il s’étudie soi-même.

L’acteur doit s’informer sans cesse, puiser à toutes les sources de la connaissance humaine à lui accessibles : chansons, poésie, philosophie et autres arts libéraux, car son parler doit rendre les idées les plus élevées accessibles aux ignorants tout comme aux élites. Il est aussi recommandable qu’il ait une tenue gracieuse et en harmonie avec l’environnement, qu’il pratique l’élégance du maintien et de la parole sur sc&egarve;ne comme dans sa vie privée, ce qui ne veut pas dire qu’il doit se couvrir de bijoux ou faire les choses à la facon des fats de ce monde mais qu’il garde en tout et envers tous la rigueur et la décence (bien articuler les mots, bien argumenter même dans l’absurdité d’un propos, garder ses vêtements propres et en bon ordre ainsi que son honneur intact dans toutes les situations). Une attitude désordonnée, un esprit embrouillé par le vin ou affligé de la lourdeur de l’ignorance ne conviennent pas à l’acteur.

romantique

Les codes gestuels du théâtre romantique

* ‘Witchcraft’ de Joanna Baillie.
Novembre 2010-avril 2011.
Université Concordia, Montréal(QC).

* ‘Leonce and Lena’ de Georg Büchner.
Novembre 2012.
Université Concordia, Montréal (QC).

 

padova

‘Corso base di teatro’. Cours d’initiation au théâtre

* Juin-Juillet 2013. Padoue, Italie.
* Juillet 2014. Padoue, Italie.

Comments are closed.